Accueil Actualité Tribunes Assemblée générale Qui sommes-nous ? Statuts Adhésion Liens Contact Pays Royannais Environnement
Tribune
Les nuisibles projets de l'estuaire de la Gironde  Il y a eu plusieurs projets dans l’Estuaire de la Gironde côté Cordouan qui nous ont préoccupé, ce sont le creusement du chenal de sortie , «  les passes  » dans le jargon des pilotes mais aussi des marins pécheurs et plaisanciers et l’extraction de granulats (que l’on appelle “grave” en Pays Royannais). 	Le creusement du chenal de la Gironde au niveau des «  passes  » a été opéré entre les bouées 8, 6, 4, 4B, 2. L’objectif étant de le mettre rectiligne entre la bouée BXA et la 8 (juste à coté de Bonne Anse) avec une profondeur minimale de 15m (le chenal actuel étant creusé à 11m en ligne brisée). Cela n’était pas anodin, même si cela ne se voit pas, pour des raisons d’impacts sur la faune et la flore de cette partie de la Gironde qui est le point de contact entre les eaux de la Gironde et l’Océan (d’où la création d’une barre sableuse). En amont du port de la Chambrette, le chenal restera à sa profondeur actuelle soit 10m, donc cela est fait pour que des bateaux de commerces plus gros qu’actuellement puissent venir au port du Verdon (La Chambrette) mais pour quel type de port (pétroliers à la place du Bec d’Ambez, conteneurs, vraquiers…) rien n’était précisé. Nous pourrions avoir des travaux polluants pour rien. (les sédiments récoltés étant déposés dans la zone du port ex méthanier) 	L’extraction de granulats  : une étude en cours pour un projet d’extraction de granulats à une profondeur de 50m environ à 20 miles marins de nos côtes sur une surface de 430km² et certainement pendant une trentaine d’années autant dire dans une zone de reproduction et nourricière des alvins afin qu’ils puissent atteindre l’âge de la maturité et de reproduction. 	L’extraction de granulats, dit au «  Matelier  » à proximité donc du banc de Montrevel et le long du chenal soit en face de Bonne Anse à 1 mille de nos plages. Ce projet a été rejeté par Bruno Le Maire, le ministre de l’économie et des finances, chargé des mines, le 19 février 2019. Suite à ce nouvel arrêté ministériel les porteurs du projet, Granulats-Ouest et Dragages Transports Travaux Maritimes, ont définitivement abandonné le projet par un courrier daté du 13 mai 2019.
tribune rédigé par Bernard CHAMBELLAND