Accueil Actualité Tribunes Assemblée générale Qui sommes-nous ? Statuts Adhésion Liens Contact Pays Royannais Environnement
Actualité
Sur une idée de Bernard Chambelland, l'association PRE a pris l'initiative de lancer un appel à manifester aux  associations de défense de l'environnement du pays royannais au cours de l'été 2018 afin de protester contre le projet  d'extraction de 13 millions de m3 de granulats  marins (sables et graviers siliceux) devant La  Palmyre-Les Mathes en Charente-Maritime. Ce  projet fait actuellement l'objet d'une procédure    judiciaire devant la cour administrative d'appel de  Bordeaux et d'une procédure administrative pilotée  par le Parc Naturel Marin de l'Estuaire de la Gironde  et de   la Mer des Pertuis. La plupart des associations sollicitées ont répondu à  l'appel. C'est ainsi qu'une douzaine d'associations se sont réunies pour organiser un grand rassemblement citoyen à La Palmyre-Les Mathes, lieu même du  projet d'extraction de granulats marins à un mille  nautique de la côte. Le samedi 27 octobre 2018, 600 personnes étaient  présentes à la manifestation ainsi que des élus  locaux qui ont pris la parole et notamment, Madame  Bascle, Maire des Mathes qui n'a pas hésité a  dénoncé ce projet «  criminel  ». L'extraction sur 30  ans représenterait l'équivalent de 315 forts Boyard  ! Comme l'a affirmé à cette occasion Bernard Chambelland  : «  un tel projet aurait un impact terrible non seulement sur le trait de côte mais également sur la biodiversité. A cet endroit ce sont  des zones riches en zooplancton et en plancton végétal. C'est ici que naissent et grandissent les poissons. Si on remue  notre estuaire, on tue la vie tout simplement.  » Le 8 novembre 2018, les membres du Parc Naturel Marin de l'Estuaire de la Gironde et de  la Mer des Pertuis en séance  plénière se sont clairement opposés par leur vote à ce funeste projet  : par 40 votes défavorables sur 49 votants. ABANDON DU PROJET Suite à cet avis, la demande d’extraction de granulats  a été rejetée par Bruno Le Maire, le ministre de  l’économie et des finances, chargé des mines, le 19 février 2019. Ce nouvel arrêté ministériel a conduit les  porteurs du projet, Granulats-Ouest et Dragages Transports Travaux Maritimes, a abandonné définitivement  le projet par un courrier daté du 13 mai 2019. Cette victoire du monde associatif prouve que la défense de l’environnement prime sur les intérêts  industriels nuisibles. Gérard BUNEL 
GRAND RASSEMBLEMENT CITOYEN DU 27 OCTOBRE 2018 A LA PALMYRE